Les panoramas de la Mission photographique de la DATAR

Affiche de l'exposition Paysages français
Exposition « Paysages français
une aventure photographique
1984-2017 »
La très riche exposition « Paysages français, une aventure photographique 1984-2017 » présentée à la BnF à Paris jusqu'au 4 février 2018 permet de (re)découvrir le travail effectué au milieu des années 1980 par une petite trentaine de photographes pour le compte de la Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale (DATAR). Cette dernière lance dès 1983 un projet, la Mission photographique de la DATAR, qui dure jusqu'en 1989 avec pour objectif de « représenter le paysage français des années 1980 ». « L'expérience du paysage », première partie de l'exposition, est consacrée à ce travail documentaire qui n'avait, jusqu'à présent, été montrée, qu'une seule fois, en 1985. Pour ceux que la question du paysage photographié intéresse et qui n'ont pas pu visiter l'exposition, la BnF propose un copieux catalogue de plus de 300 pages (BnF éditions).

Parmi les photographes mandatés par la DATAR, quatre ont pratiqué l'image panoramique. Le plus connu est évidemment Josef Koudelka. Inutile de présenter cet immense photographe déjà célèbre à l'époque pour ses inoubliables images de l'invasion de Prague en 1968 ou ses photos de Gitans d'Europe de l'Est. Cette commande, la première qu'il accepta parait-il, fut l'occasion pour lui de s'essayer à la photographie panoramique, un format qu'il n'a cessé d'utiliser depuis lors dans de nombreux contextes et pays. L'exposition de la BnF présente une dizaine de ses images. Pour en voir plus, rendez-vous sur le site de la Mission qui a mis en ligne 27 de ses photos du Nord, de la Lorraine et de Paris, toutes au format panoramique. Paysages ruraux ou industriels, matière à la limite de l'abstraction, enchevêtrements, succession de plans, structures d'images complexes, la patte du maître est bien là...

Deux superbes ouvrages, composés uniquement de photo panoramiques, témoignent (entre autres) d'une partie de ce travail de Josef Koudelka. Tout d'abord Chaos, édité chez Delpire en 1999, et toujours disponible.

Couverture du livre Chaos du photographe Josef Koudelka

Le second, Industries, est sorti en 2017 aux éditions Xavier Barral.

Couverture du livre Industries du photographe Josef Koudelka

D'autres ouvrages d'images panoramiques de Josef Koudelka (mais qui ne concernent pas son travail pour la DATAR) sont disponibles aux éditions Xavier Barral : Koudelka Piemonte, paysages de la région italienne du Piémont (2009), Lime, images de carrières du monde entier (2012) et Wall, images du mur séparant Israël des territoires palestiniens (2013).

Un deuxième photographe, qui a parfois travaillé au format panoramique pour la DATAR, est Christian Milovanoff. Lui, dans un pari audacieux, a choisi de s'intéresser aux « paysages intérieurs », en l’occurrence les bureaux des entreprises ou des administrations, vidés de leurs occupants. Parmi les photos accrochées dans l'exposition, aucune des siennes n'est au format panoramique, quelques unes sont pourtant visibles. La BnF a en effet eu la bonne idée d'exhumer et de diffuser « Territoires photographiques », une série de courts films consacrée à 12 des photographes de la Mission, produite à l'époque par FR3 et l'INA. Dans l'un de ces reportages, on voit Christian Milovanoff investir un bureau, armé de son gros Fuji G617 puis commenter ses planches-contacts sur des panoramiques verticaux en expliquant sa démarche, l'intérêt de l'appareil panoramique, pourquoi il garde ou non certaines images...


Le site de la Mission propose une quarantaine d'images de bureaux (sur 9000 prises) de Christian Milovanoff. En 2015, Bureaux, un ouvrage entièrement consacré à ces lieux de travail photographiés à travers toute la France, et rarement montrés, a été publié aux éditions Scala.

Couverture du livre Bureaux du photographe Christian Milovanoff

Continuons avec François Hers, un photographe et plasticien belge qui a assuré la direction artistique de la Mission. Ses choix de paysages se sont portés sur la Bretagne, la Champagne et Paris, parfois au format panoramique. Le site de la Mission propose quelques paysages panoramiques de François Hers. Les paysages ruraux qu'il a photographiés, parfois réduits à leur plus simple expression, une ligne d'horizon, une route qui se perd au loin, d'immenses champs, s’accommodent bien du format allongé. Un film de la série « Territoires photographiques » est consacré à François Hers où on le voit œuvrer à Paris à la chambre grand format.


Terminons avec Holger Trülzsch, un artiste allemand touche-à-tout. Musicien, photographe, vidéaste, il a photographié pour la DATAR le Midi, le Centre de la France et Marseille. Pour la cité phocéenne, il choisit le format panoramique. Certaines très belles images issues de cette série intitulée « Psychotopographie » sont visibles dans l'exposition de la BnF. 30 images marseillaises d'Holger Trülzsch sont présentées sur le site de la Mission de la DATAR.

Pour prolonger la lecture :

Commentaires