Articles

Interview du photographe Patrick Gilliéron Lopreno

Image
Patrick Gilliéron Lopreno photographie son pays, la Suisse, loin des clichés qui y sont habituellement associés. Dans son dernier livre, Champs , il porte un regard sensible et bienveillant sur le monde paysan en mêlant approche documentaire et poésie. Ses images panoramiques racontent les paysages bien sûr mais aussi les femmes et les hommes qui les façonnent. Rencontre avec un photographe qui nous fait découvrir la Suisse sous un angle original. © Patrick Gilliéron Lopreno Vous venez de publier Champs aux éditions Olivier Morattel, un livre consacré aux paysans suisses. Comment s’est construit ce projet photographique ? Champs aux Éditions Olivier Morattel Le milieu agricole m’a toujours intéressé mais l’idée de ce projet est venu au fil de mes déplacements en Suisse. C'est un pays où l’on passe très vite de la ville à la campagne en raison de la proximité des zones urbaines avec la nature et le monde paysan. Je me suis donc intéressé aux paysages et aux habitants de ces régions

Interview de l'artiste Pascal Convert

Image
11 mars 2001, les Bouddhas géants de Bâmiyân en Afghanistan sont irrémédiablement détruits par les talibans à coups d’explosifs. Ce saccage, début d’une série de destructions de vestiges antiques, symbolise bien cet iconoclasme d'un nouveau genre qui atteint son paroxysme et ne parvient à ses fins, la sidération du monde entier, que par la représentation de ses propres exactions. Quinze ans après la disparition des Bouddhas, l’artiste Pascal Convert a organisé une mission à Bâmiyân avec deux idées en tête : effectuer d'abord un scan 3D de la falaise dont puisse bénéficier la communauté scientifique. Et puis, dans le cadre d’une démarche artistique, réaliser une immense photographie panoramique, comme une empreinte géante de la falaise meurtrie, un palimpseste minéral qui laisserait transparaître l’ombre des Bouddhas disparus. Cette image, présentée sous forme de polyptyque, est exposée au Louvre-Lens dans la Galerie du temps jusqu'en juillet 2022. Rencontre avec un artiste

La tapisserie de Bayeux numérisée

Image
La tapisserie de Bayeux retrace l’épopée de Guillaume le Conquérant lors de sa conquête du trône d’Angleterre, il y a près de 1000 ans. Cette œuvre monumentale de près de 70 mètres de long, véritable trésor national des deux côtés de la Manche, fait l’objet d’une attention toute particulière depuis quelques années : une numérisation très pointue, base de travail pour une étude approfondie et une restauration, en vue d’une nouvelle muséographie prévue à l'horizon 2026. Étape importante de ce vaste chantier, la mise en ligne d’une version numérisée de la tapisserie permettant au grand public de naviguer tout au long de cette immense fresque. À cette occasion nous avons rencontré Antoine Verney, conservateur des musées de Bayeux, et Arnaud Daret, ingénieur informatique, responsable du projet pour l’université de Caen-Normandie. Tapisserie de Bayeux  © S. Maurice  Bayeux Museum   Petit rappel historique En janvier 1066, le roi d’Angleterre Édouard le Confesseur meurt sans descendanc

Interview du photographe Philippe de Poulpiquet

Image
Philippe de Poulpiquet est grand reporter au Parisien . Régulièrement envoyé sur des zones de conflit, ses photos racontent les affrontements en Afghanistan, en Libye, en Irak ou encore au Mali et leurs conséquences sur les corps meurtris des combattants. C’est dans le cadre d’un reportage consacré aux soldats de l’opération Barkhane qu’il a réalisé un travail personnel, en panoramique noir et blanc, sur les traces d’Émile Nieger, un militaire topographe, photographe du Sahel il y a plus de 100 ans. Preuve s’il en est que la présence française dans cette immense région n’est pas nouvelle. Parole à un homme de terrain. © Philippe de Poulpiquet Vous avez réalisé en 2019 deux reportages au Sahel sur les soldats de l’opération Barkhane. À cette occasion vous avez suivi les « traces du lieutenant Nieger », un militaire français du début du XX e siècle découvert lors de projets photographiques que vous avez menés avec le musée de l’Armée. Pouvez-vous nous rappeler d’abord en quoi ces colla

Interview d’Héloïse Conésa, commissaire de l’exposition « Josef Koudelka. Ruines »

Image
La Bibliothèque nationale de France présente « Josef Koudelka. Ruines », une exposition majeure de cette rentrée 2020. Le photographe de Magnum, célèbre pour ses images iconiques de gitans ou de la répression du Printemps de Prague, s’est fait une spécialité de l’image panoramique depuis les années 1980 lors de sa participation à la Mission photographique de la DATAR. Depuis, des paysages industriels du nord de la France jusqu’au mur séparant Israël de la Palestine, en passant par Beyrouth ou l’Italie, Josef Koudelka a arpenté de nombreux territoires pour photographier inlassablement dans ce format. L’exposition présentée à la BnF est l’aboutissement d’un travail de 30 ans consacré aux ruines antiques de plus de 200 sites archéologiques répartis tout autour de la Méditerranée. Nous avons rencontré Héloïse Conésa, conservatrice au département des Estampes et de la photographie de la BnF, qui a assuré, avec Bernard Latarjet, le commissariat de cette superbe exposition. Amman, Jordan

Interview du photographe François Louchet

Image
La Normandie est de nouveau à l’honneur sur Mode panoramique avec l’interview du photographe François Louchet. Les images de Terrae incognitae le livre qu’il vient de publier, constituent un point de vue original sur les lieux qui ont vu déferler les troupes alliées lors du débarquement du 6 juin 1944. Peu de photos des bunkers allemands ou des vestiges du port artificiel d'Arromanches, maintes fois vues, mais plutôt une approche impressionniste, en panoramique noir et blanc, de la Normandie telle que l’ont découverte les soldats le jour J. Rencontre avec le photographe. Zone de parachutages britanniques, Varaville © François Louchet Vous venez de publier Terrae incognitae, D-Day Normandie 6 juin 1944 , un livre de photos panoramiques en noir et blanc des zones sur lesquelles se sont déroulées les opérations du débarquement allié le 6 juin 1944. Pouvez-vous nous raconter la genèse de ce livre ? Terrae incognitae , 2020, FL éditions Ce projet a débuté il y a un mo

Interview du photographe Laurent Dequick

Image
Pour le poète Robert Desnos, une fourmi de dix-huit mètres, ça n'existe pas. Un livre d'une telle longueur, en revanche, est une réalité. C'est ce que nous prouve le photographe Laurent Dequick en publiant aux éditions du Chêne un immense livre leporello, de dix-huit mètres, consacré aux deux rives du Grand Canal de Venise. Un livre. Deux images. Une étonnante manière de découvrir la Sérénissime. Rencontre avec le photographe. Grand Canal (extrait), Ca' Flangini, San Geremia  © Laurent Dequick Vous avez publié en 2019 Grand Canal , un livre leporello sur Venise. Pouvez-vous nous en dire plus sur la genèse de cet ouvrage ? Grand Canal , 2019, Laurent Dequick Éditions du Chêne Il y a quelques années, j’avais un projet pour lequel je souhaitais refaire en photo des vues de Venise peintes par Canaletto au XVIII e siècle. J’avais repéré une soixantaine de tableaux et je suis parti à Venise. La prise de vue a été un peu plus complexe que ce que j’avais imagin